Mont Saint-Michel

Un séjour intense au Mont Saint-Michel !

Découvrir le Mont Saint Michel, son histoire, ses légendes… Découvrir également sa Baie et la vie qui y règne au rythme d’exceptionnelles marées, le tout à 30 min de la Base de Loisirs de la Mazure.

L’un des temps forts du séjour : la traversée de la Baie encadrée par un guide agréé pour découvrir notamment les sables mouvants en toute sécurité. 

Tout cela se fera au moyen de séances adaptées au niveau des élèves : découverte ludique de la faune et de la flore des herbus, visite du port mytilicole de la maison de la Baie et des bouchots. Bien entendu l’Abbaye du Mont Saint-Michel, sa merveille et ses légendes sans oublier le village et les remparts.

Le rythme du séjour est soutenu avec trois journées passées en baie et la possibilité d’introduire des activités sportives en début et/ou fin de semaine.

Le petit plus : les nombreuses séances à Thèmes dans la baie avec l’étude des empreintes d’oiseaux, la laisse de mer, la découverte des plantes…

La Baie du Mont Saint-Michel
La Baie du Mont Saint-Michel

Les sables mouvants de la Baie du Mont Saint-Michel sont en actions !

Quelques détails sur les activités

Le jeu d’orientation en préambule du séjour. Il a pour but de faire explorer le site, de la Base de Loisirs de la Mazure, aux enfants de manière ludique. A l’aide d’un plan, ils devront se déplacer pour aller trouver des emplacements ou se situent des questions sur le thème du Mont Saint Michel. Ce grand jeu permet également de faire le point sur les connaissances des enfants voire d’en faire un bilan s’il est proposé en fin de séjour.

La journée en Baie permet de découvrir la richesse exceptionnelle de la faune (une centaine d’espèces d’oiseaux, autant de poissons, coquillages et crustacés, les moutons des prés salés, les phoques gris et les phoques veau marin) et de la flore unique en ces lieux. Les prés salés, les plus grandes marées d’Europe et les mythiques sables mouvants font de la traversée de la Baie un moment inoubliable.

Son village médiéval du Mont Saint-Michel, ses remparts et son Abbaye millénaire… On ne présente plus le Mont Saint Michel, joyau d’architecture et d’histoire. Cette journée est l’occasion de le découvrir par le biais d’anecdotes et de légendes ou encore à l’aide d’un rallye photo.

N’oublions pas l’aspect économique de cette Baie pleine de richesses avec la visite du port mytilicole du Vivier sur Mer permettant de découvrir les moules de bouchots, les prés salés et les parcs à huitres en mytilimobile.

Une Balade en Mytilimobile dans la Baie du Mont Saint-Michel

Exemple de Programme

Ce programme n’est pas figé, nous sommes en mesure de nous adapter au maximum à vos attentes et envies. Vous souhaitez une séance d’activité sportive supplémentaire ? Tout est possible et imaginable ! 

Jours Horaires Acitivtés/Visites
Lundi
9h30/11h30
Accueil/Installation/Présentation du centre/Consignes
Déjeuner
Sur Place
14h30/16h30
Jeu d'Orientation sur la Base, thème du Mont Saint-Michel
Mardi
9h30/11h30
Déplacement en Baie, Visite Thématique
Déjeuner
Pique-Nique
14h30/16h30
Traversée de la Baie du Mont Saint-Michel à pieds, encadré pas un guide attesté
Mercredi
9h30/11h30
Visite de l'Abbaye du Mont Saint-Michel, les légendes,...
Déjeuner
Pique-Nique
14h30/16h30
Les Remparts, le village - Rallye Photo
Jeudi
9h30/11h30
Déplacement vers le Vivier-sur-Mer : la Mytiliculture
Déjeuner
Pique-Nique
14h30/16h30
Les Bouchots et l'activité économique
Vendredi
9h30/11h30
Activités sportives sur la Base
Déjeuner
Sur Place
14h30/16h30
Rangement - Départ

Une légende du Mont Saint-Michel

Le Cavalier de la Baie

Il y a fort longtemps dans la baie de Mont Saint-Michel vivait un jeune garçon qui s’appelait Tugdual. Ce garçon d’une quinzaine d’années était passionné par les chevaux. Chaque jour, il allait se promener dans la baie, de Cherrueix au Mont Saint-Michel, du Vivier-sur-Mer à Cancale. 


Un matin lorsqu’il se promenait sur sa monture, il rencontra un vieux berger  qui rentrait ses moutons à la ferme : 
– Tu sais mon garçon, que la marée montante est proche. Si tu t’aventures trop loin tu te feras engloutir pas les eaux. Sache que la mer va plus vite qu’un cheval au galop… 
Tugdual un peu inquiet décida de rentrer, même s’il avait très envie de se mesurer à la mer. Toute la soirée et toute la nuit Tugdual repensa aux dires du vieux berger : « la mer va plus vite qu’un  cheval au galop ».

 
Et le garçon se disait : 
« – Il n’est pas possible que mon cheval si fort et si rapide n’aille pas plus vite que la marée montante. »
Soudain il vint une idée à Tugdual « Demain j’irais chez Jonas le sorcier du coin ». 

Au chant du coq, Tugdual sauta du lit, prit son bel animal et galopa jusqu’à la chaumière de Jonas. C’était une maisonnette perdue au fond d’un bois sombre. 

Arrivée chez Jonas, Tugdual sortit quatre fers : 
« Pouvez-vous rendre ces fers magiques pour que mon cheval galope le plus vite possible » 

Tugdual attendit que le sorcier finisse son travail. Enfin celui-ci sortit de sa chaumière : 
« – Voilà les fers, mais lorsque tu les auras fixés, il te sera formellement interdit de trotter ou de galoper. Le pas suffit pour rendre ta monture rapide comme l’éclair, sinon les fers se détacheront et ton cheval retrouvera son allure normale »
Heureux de cette magie, Tugdual s’en alla clouer les fers.

Quelques instants plus tard, le garçon se dirigea vers la mer. Il attendit qu’elle monte un peu pour démarrer le pas. Le défi commença… Tugdual sentait qu’à chaque foulée l’étalon avançait de 10 mètres.

Rapidement Tugdual devint étourdi par la vitesse. Il se retournait quelques fois, fier de lui, de voir que la mer ne pouvait le rattraper. 
Mais pour Tugdual, le pas ne suffisait plus, il ne pensait plus à la recommandation du sorcier. Il mit son animal au trot, puis au galop. Soudain 2 fers se détachèrent. Le cheval perdit de la vitesse. Malgré cela il maintint sa monture au galop.

Dès lors, la mer reprit un peu de terrain, tout doucement. « Tant pis, se disait Tugdual, j’y arriverait quand même. » Tout d’un coup, les 2 autres fers partirent… Les vagues vinrent toucher la queue de l’animal. Tugdual talonnait de toute ses forces, mais son cheval fatiguait. L’eau vint claquer les flancs de la bête et une énorme vague happa monture et cavalier. 


La mer avait été la plus forte. Maintenant, on entend parfois le pas de la monture de Tugdual dans la baie. Il galope. Le son des sabots prévient le promeneur qui s’attarde trop devant une marée montante. 

Documents utiles pour votre séjour